fourmi


fourmi

fourmi [ furmi ] n. f.
formiz fin XIIe; lat. formica
1Petit insecte (hyménoptères) vivant en société organisée dans des fourmilières. On compte environ 2 000 espèces de fourmis. Fourmis noires, fourmis rousses (dites rouges). Fourmis ailées (mâles et femelles, avant la fécondation), fourmis aptères (femelles fécondées et ouvrières). Œufs, larves (appelées à tort œufs) de fourmis ( couvain) . Acide formique, que contient l'organisme des fourmis. Qui vit en association avec les fourmis. myrmécophile. « La cigale et la fourmi », fable de La Fontaine.
Abusivt Fourmis blanches. termite.
2Loc. Avoir des fourmis dans les membres, dans les jambes, y éprouver une sensation de picotement (comparable à la sensation que procureraient des fourmis courant sur la peau). ⇒ formication, fourmillement, picotement.
3Par compar. ou fig. (symbole de petitesse) « L'avion était à trois cents mètres. En bas, devant l'Alcazar, des fourmis en chapeaux ronds tout blancs » (Malraux).
(av. 1664; allus. au travail anonyme et obstiné des fourmis) Un travail de fourmi. C'est une vraie fourmi, une personne laborieuse, économe.
4Arg. Petit passeur de drogue. « les fourmis qui approvisionnent le marché local d'héroïne » (Libération, 1985).

fourmi nom féminin (latin populaire formicus, du latin classique formica) Insecte social hyménoptère aculéate, de taille petite ou médiocre (pouvant dépasser 1 cm de longueur), dont on connaît 6 000 espèces. Familier. Personne laborieuse et économe. Argot. Petit passeur de drogue. ● fourmi (citations) nom féminin (latin populaire formicus, du latin classique formica) André Breton Tinchebray, Orne, 1896-Paris 1966 La vie est donnée à l'homme avec des séductions comparables à celles que doit offrir aux fourmis la langue du fourmilier. Première Exposition Dali, préface, 1929 Jean Giraudoux Bellac 1882-Paris 1944 La grandeur de l'homme est qu'il peut trouver à peiner là où une fourmi se reposerait. Supplément au voyage de Cook, scène 4, Mr. Banks Grasset Eugénie de Guérin château du Cayla, près d'Albi, 1805-château du Cayla, près d'Albi, 1848 Les rois peuvent voir tomber leurs palais, les fourmis auront toujours leur demeure. Lettre, à la baronne Almaury de Maistre Jean de La Fontaine Château-Thierry 1621-Paris 1695 La fourmi n'est pas prêteuse : C'est là son moindre défaut. Fables, la Cigale et la Fourmi Henri Michaux Namur 1899-Paris 1984 Qui s'est abaissé devant une fourmi, n'a plus à s'abaisser devant un lion. Tranches de savoir Cercle des Arts Henri Beyle, dit Stendhal Grenoble 1783-Paris 1842 J'aime la force, et de la force que j'aime, une fourmi peut en montrer autant qu'un éléphant. Rome, Naples et Florence fourmi (expressions) nom féminin (latin populaire formicus, du latin classique formica) Familier. Avoir des fourmis dans les jambes, éprouver des picotements nombreux. Fourmi blanche, nom usuel des ouvriers et des soldats de termites. Fourmi parasol, synonyme de atta. Fourmi de pharaon, synonyme de monomorium. Fourmi de visite, nom donné à des fourmis des genres anomma, doryle, eciton, qui pénètrent en légions considérables dans les habitations, où elles dévorent les rats, les insectes et autres animaux terrestres. Travail de fourmi, travail minutieux, délicat et généralement long. ● fourmi (synonymes) nom féminin (latin populaire formicus, du latin classique formica) Fourmi parasol
Synonymes :
Fourmi de visite
Synonymes :

fourmi
n. f.
d1./d Petit insecte vivant en sociétés, ou fourmilières, et dont il existe de très nombreuses espèces (près de 12 000). Les fourmis sont des hyménoptères aculéates.
(Afr. subsah.) Fourmi rouge: grosse fourmi rousse (genre Oecophylla) dont la piqûre est douloureuse.
Fourmi de visite: V. fourmi-magnan.
d2./d Fig. Personne travailleuse et économe (par allus. à La Cigale et la Fourmi, fable de La Fontaine). C'est une vraie fourmi!
d3./d Loc. fig. Avoir des fourmis dans les jambes, dans les bras: éprouver une sensation de picotements multiples.

⇒FOURMI, subst. fém.
A.— Insecte hyménoptère de petite taille vivant en colonies nombreuses. Fourmi noire, colonne de fourmis; s'agiter comme des fourmis. Dingley écrasait rageusement du pied les fourmis qui fuyaient leur demeure bouleversée (THARAUD, Dingley, 1906, p. 119). Elle voyait entre ses pieds des petites fourmis rouges qui portaient leurs œufs à la file au fond d'une étroite rainure (RAMUZ, Derborence, 1934, p. 56) :
1. Dans l'herbe, un combat de fourmis attira son regard. La plus grosse entraînait l'autre et la dévorait vivante : une parcelle du corps avait déjà disparu, que les pattes se débattaient encore.
MONTHERL., Songe, 1922, p. 9.
Fourmi d'Argentine; fourmi à parasol, de Pharaon.
P. métaph. Derrière ce grand Isaac à notre tête qui emmène sa poutre, apprenons, nous aussi, petites fourmis, à charrier notre fétu et comment nous attellerons à cette paille sur notre dos notre collaboration (CLAUDEL, Poète regarde Croix, 1938, p. 58).
Œufs de fourmi. Larves, nymphes de fourmi, de couleur blanchâtre comme des œufs, utilisées notamment pour nourrir les jeunes faisans ou les jeunes paons. Il dépense 80 000 francs chaque année, en œufs de fourmis pour la nourriture de ses faisans (BLOY, Journal, 1900, p. 28).
[P. anal. de forme] Fourmi blanche. Termite. P. métaph. Quelle est cette fourmi blanche de l'intelligence qui ronge les cœurs (FRANCE, Vie littér., 1891, p. 278).
B.— Au fig.
1. Personne très petite de taille. Petit et râblé lui-même, il n'aimait que les grandes femmes. « Je ne sais pas ce que tu trouves à cette fourmi » (CAMUS, Exil et Roy., 1957, p. 1629).
Au plur. Personnes nombreuses et en mouvement, vues de très loin ou de haut. Ascension continue de fourmis noires qui s'engouffraient sous le portail béant (VOGÜÉ, Morts, 1899, p. 429). L'avion était à trois cents mètres. En bas, devant l'Alcazar, des fourmis en chapeaux ronds tout blancs (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 556) :
2. Ah, rentrer sous terre pour qu'ils ne puissent voir d'en haut les petites silhouettes qui courent et rampent, et courent et rampent... Les dragons volants piquent sur les petites silhouettes, ils poursuivent ces fourmis noires qui passent entre les gouttes des balles.
TRIOLET, Prem. accroc, 1945, p. 407.
2. Personne laborieuse, ou patiente, ou économe (p. réf. à l'animal, ou à la fourmi de la fable de La Fontaine). Puis, fourmis infatigables, on s'attelait encore au texte... (ESTAUNIÉ, Empreinte, 1896, p. 80). Depuis longtemps Félicie rêvait d'acheter un moulin du voisinage et, fourmi prudente, attendait pour le faire d'avoir réuni les économies suffisantes (ID., , Roman et Province, 1942, p. 71).
Subst. (inanimé abstr.) + de fourmi. Qui demande de la minutie, de la persévérance. Travail, patience, application de fourmi. Quelle force intraitable! quelle énergie de fourmi et d'abeille! (THIBAUDET, Réflex. litt., 1936, p. 181). Tu avançais avec un entêtement de fourmi, revenant sur tes pas pour contourner l'obstacle, te relevant après les chutes (SAINT-EXUP., Terre hommes, 1939, p. 163).
3. Loc. Avoir, se sentir des fourmis dans les jambes (ou dans quelque autre partie du corps). Éprouver des picotements analogues à ceux que provoqueraient des fourmis qui courraient à fleur de peau :
3. Ce n'est pas lorsqu'un membre est mort de froid, que l'on souffre : c'est lorsque la vie y revient. Aujourd'hui, inquiétude... analogue aux élancements et aux fourmis dans les doigts qui se raniment.
GIDE, Journal, 1949, p. 340.
P. ext. Avoir envie de marcher, être impatient de bouger. Loc. synon. vieillie avoir des impatiences dans les jambes. Se sentant des fourmis dans les jambes, il se leva de son banc et ambula dans les allées (HUYSMANS, Oblat, t. 2, 1903, p. 167). Pourtant Gaspard était trop énervé pour dormir; il avait des fourmis plein les mollets; il ne tenait plus en place (BENJAMIN, Gaspard, 1915, p. 45).
REM. 1. La forme région. (nord de la Loire) fremi, subst. masc. ou fém. selon les régions (d'apr. FEW t. 3). Dis donc, j'ai vu travailler le môme (...) dans les jambes on dirait qu'il a toujours des fremis (E. DE GONCOURT, Zemganno, 1879, p. 104). J'ai des fremis qui me galopent sur la peau (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Toine, 1885, p. 183). 2. Frémillon, subst. masc., région. (Nord de la Loire). Synon. de fourmi. Les fremillons lui mangeront le visage; on ne la reconnaîtra point (CLAUDEL, Violaine, 1892, IV, p. 542).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1121-34 entomol. (PH. DE THAON, Bestiaire, 1031 ds T.-L.) réputé masc. par COTGR. 1611, fém. par RICH. 1680; 1831 avoir des fourmis dans les jambes (KOCK, Cocu, p. 152); 2. av. 1664 « personne laborieuse et économe » (LA ROCHEFOUCAULD, Reflexions diverses, éd. M. D. L. Gilbert, XI). Issu d'un lat. pop. formicus, class. formica « fourmi »; cf. l'a. fr. formie fém. < formica (XIIIe s. ds T.-L.), furmiz (formice), masc. et fém. (Ph. de Thaon, ibid.). Fréq. abs. littér. :728. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 483, b) 1 937; XXe s. : a) 989, b) 1 050. Bbg. DAUZAT Ling. fr. 1946, p. 51.

fourmi [fuʀmi] n. f.
ÉTYM. V. 1130, formiz; généralt masc. jusqu'au XVIIe; lat. formica.
1 Petit insecte hyménoptère (Formicidés), scientifiquement appelé Formica, qui vit en colonies nombreuses dans des fourmilières. || On compte environ 2 000 espèces de fourmis, formant la famille des Formicidés. || Fourmis ailées (mâles et femelles, avant la fécondation), fourmis aptères (femelles fécondées et ouvrières), fourmi noire, rousse, rouge. || Fourmi amazone. || Fourmis chasseresses (Éciton), fourmis à miel, etc. || Œufs, larves (souvent appelées à tort œufs), nymphes de fourmis… ( Couvain). || Acide formique, que contient l'organisme des fourmis.Nid de fourmis. Fourmilière. || Organisation des sociétés de fourmis en castes (mâles, femelles, reines, ouvrières, soldats). || Le myrmécologue, entomologiste qui étudie les fourmis.La Cigale et la Fourmi, la Colombe et la Fourmi, fables de La Fontaine (→ Crier, cit. 34; emprunteur, cit. 1). || La Vie des fourmis, œuvre de Maeterlinck (1930).
1 Deux camps de rouges fourmis
Se sont mis
En garnison sous ta souche (…)
Ronsard, Odes, IV, XXII.
2 Fourmis, petites perles noires dont le fil est cassé.
J. Renard, Journal, 11 mai 1906.
3 Forban toujours en quête de butin, la fourmi le rencontre (le cadavre de la cigale). Elle dépèce la riche pièce, la dissèque, la cisaille, la réduit en miettes qui vont grossir son amas de provisions.
J.-H. Fabre, Souvenirs entomologiques, V.
4 Il partait, dans le potager, évangéliser les fourmis. Il leur parlait un langage lyrique où il se perdait lui-même, arrêté soudain à en regarder une, bien brave, qui portait sur son dos un bout de bois tellement plus gros qu'elle ! Comme si Armand eût trimballé son armoire à glace… Fourmis, fourmis, comment ne vous émerveilleriez-vous pas de la gloire de Dieu dont vous êtes un vivant témoignage ?
Aragon, les Beaux Quartiers, I, IX.
5 (…) je rencontrais souvent les colonnes, toujours en nombre, des fourmis. Je n'ai pas, à l'égard de ces insectes la répulsion que m'inspirent presque tous les autres. Ils ont la carapace dure et un génie net. Mais leur nombre, leur cohésion, leurs manœuvres, leur énergie m'inquiètent et m'irritent. Néanmoins, l'esprit curieux d'un enfant est toujours frappé de leur zèle infatigable. Les fourmis actives excitaient, ainsi, ma curiosité par ce zèle. J'admirais leur empressement, leur sens pratique, leur goût des entreprises difficiles et l'unanimité de leurs efforts.
H. Bosco, Antonin, p. 106.
5.1 Les grosses fourmis rouges à tête noire marchent sur les aiguilles de pin, hésitent, escaladent les brindilles.
J.-M. G. Le Clézio, Désert, p. 73.
En franç. d'Afrique. || Fourmi magnan : fourmi migratrice, aveugle, se déplaçant en colonies, connue pour sa voracité.
(1690). Abusivt. || Fourmis blanches. Termite.
tableau Classification des insectes.
2 Loc. fig. (1831). Avoir des fourmis dans les membres, dans quelque partie du corps, y éprouver une sensation de picotement (comparable à la sensation que procureraient des fourmis courant sur la peau). Démangeaison, formication, fourmillement, picotement (→ Engourdissement, cit. 1).
6 Charles entra dans la salle. M. Boulanger lui présenta son homme, qui voulait être saigné, parce qu'il éprouvait des fourmis le long du corps.
Flaubert, Mme Bovary, II, VII.
3 Par compar. ou fig. (Symbole de petitesse). → Colosse, cit. 1; éther, cit. 4. || D'avion, on voyait les gens comme des fourmis, on voyait de petites fourmis. — ☑ Loc. Se faire plus petit qu'une fourmi.Argot. || Fourmi : petit trafiquant de drogue. || « Brahim n'était qu'un petit dealer, une fourmi flirtant avec la mort blanche dans cette monstrueuse loterie des bonheurs éphémères » (Libération, 28 mars 1984).
(Av. 1664; allus. au travail anonyme et obstiné des fourmis). || C'est une fourmi, une personne laborieuse, économe. — ☑ De fourmi : qui demande l'énergie et la persévérance de la fourmi. || Un travail de fourmi. || « Nous faisons un travail de fourmi passionnant » (Sciences et Avenir, no 441, nov. 1983).
7 Combien de fourmis, dont la prévoyance et l'économie soulagent tous leurs besoins !
La Rochefoucauld, Réflexions diverses, 11.
8 Le soir, sur les planches, elle vend sa salade, sans défaillance comme sans plaisir, sort de scène en courant, jupes troussées, pour regagner sa loge, où l'attend un ouvrage commencé, et la voilà assise, qui tire l'aiguille en chantant à mi-voix (…) C'est une fourmi, une honnête petite fourmi (…)
Colette, Belles saisons, p. 155.
Par métaphore. (En parlant d'une foule humaine). || Un grouillement de fourmis. Fourmiller (→ Concours, cit. 3).
9 (…) des milliers d'hommes sortent de partout, grouillant comme des fourmis, se hâtant vers les portes.
Loti, Mon frère Yves, LXVI.
10 (…) comme des fourmis dans leurs galeries souterraines, les foules parisiennes cheminent dans les profondeurs du métro qui sentent le goudron et la verveine industrielle.
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, V, IX.
DÉR. Fourmilier, fourmilière, fourmillement, fourmiller.
COMP. Fourmi-lion.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • fourmi — FOURMI. s. f. Espece de petit insecte, qui fait ordinairement sa demeure sous terre, avec ceux de son espece. Une grosse fourmi. des fourmis noires. des fourmis rouges. oeufs de fourmis. les fourmis font leurs provisions en esté pour l hyver. On… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • fourmi — Fourmi, Formica. D un fourmi, Formicinus. Plein de fourmis, Formicosus. Une maladie, quand le corps demange tellement qu il semble qu on est plein de fourmis, Formicatio …   Thresor de la langue françoyse

  • Fourmi — Formicidae Pour les articles homonymes, voir fourmi (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • fourmi — (four mi) s. f. 1°   Petit insecte hyménoptère qui vit en société sous terre. •   Allez à la fourmi, paresseuse que vous êtes, considérez sa conduite, et apprenez à devenir sage, SACI Bible, Prov. de Salom. VI, 6. •   La fourmi n est pas prêteuse …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • FOURMI — n. f. Insecte de l’ordre des Hyménoptères qui vit en société et qui creuse sa demeure dans le sol ou dans un creux d’arbre. Des fourmis noires. Des fourmis rouges. Fourmi ailée. Fourmi mâle ou femelle. Fourmi sans ailes ou aptère. Fourmi ouvrière …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • FOURMI — s. f. Petit insecte qui vit en société, et qui fait ordinairement sa demeure sous terre. Une grosse fourmi. Des fourmis noires. Des fourmis rouges. Fourmi ailée. OEufs de fourmis. On a cru autrefois que les fourmis faisaient leurs provisions en… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • fourmi — nf. (a)fromi (Albanais.001b, Combe Si.018d, Chambéry, Vaulx | 001a,018c), êfromi (018b), (a)formi (018a | Annecy, Méry), éfromi (Marcellaz Alb.), frèmlyà (Villards Thônes), freumi (Arvillard, Cordon.083, Saxel, Table), freumyà (Albertville),… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • fourmi — n.f. Petit passeur de drogue …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • Fourmi De Langton — On nomme fourmi de Langton un automate cellulaire (voir : machine de Turing) bidimensionel comportant un jeu de règles très simples. Elle fut inventée par Chris Langton dont on lui a donné le nom. Elle constitue l un des systèmes les plus… …   Wikipédia en Français

  • Fourmi de langton — On nomme fourmi de Langton un automate cellulaire (voir : machine de Turing) bidimensionel comportant un jeu de règles très simples. Elle fut inventée par Chris Langton dont on lui a donné le nom. Elle constitue l un des systèmes les plus… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.